U-Space : l’espace aérien de demain

Uspace

Drones civils : longtemps considérés comme le nouveau phénomène volant, les drones font aujourd’hui partie intégrante de notre société dans de très nombreux domaines : inspections, cartographie, génération de données météorologiques ou encore transport. Ils sont par exemple utilisés pour le transport de prélèvements de laboratoire dans les villes, pour des opérations d’évacuation dans les régions montagneuses ou pour la surveillance des infrastructures dans les agglomérations. Ils peuvent également être utiles dans le cadre de missions humanitaires dans les régions dévastées. Ils favorisent le virage numérique dans des secteurs de tradition comme l’agriculture.

Contexte : quelle est la réflexion sous-jacente ?

Dans le monde entier, et particulièrement en Suisse, un véritable système productif s’est développé autour des drones. Il se nourrit des savoirs produits par de célèbres hautes écoles suisses et par des start-up prometteuses. À l’avenir, il est probable de voir l’émergence de nombreux nouveaux domaines d’activité et l’optimisation durable de processus existants. Les drones seront aussi utilisés dans le cadre d’opérations encore plus complexes et davantage exploités en autonomie ou hors vue directe. Cette technologie laisse entrevoir de nouvelles possibilités d’utilisation, notamment en tant que vecteur de la mobilité intelligente dans les villes.

Ces avancées nous incitent à nous interroger sur le meilleur moyen d’intégrer les drones efficacement et de manière sécurisée dans l’espace aérien tout en protégeant la sphère privée et l’environnement. La mise en œuvre du modèle U-space constitue ici un élément-clé.

U-space en bref

La notion U-space désigne un ensemble de fonctions et processus numériques et automatisés dans un espace aérien défini. Ces derniers visent à intégrer efficacement, équitablement et en toute sécurité le trafic croissant des drones civils dans l’espace aérien. U-space offre un cadre qui facilite la mise en œuvre de tout type d’exploitation, quels que soient la classe d’espace aérien et l’environnement, tout en assurant des règles de coexistence avec l’aviation avec pilote et le service de la navigation aérienne. En Suisse, il n’existe encore aucun espace aérien U-space opérationnel. L’OFAC travaille sur le développement de ce type d’espace aérien, notamment dans les secteurs susceptibles d’exploiter simultanément un grand nombre de drones en présence d’aéronefs avec pilote (avions, hélicoptères). 

Où en est-on aujourd’hui ?

Quels services U-Space sont disponibles ?

Au sein de U-space, le nombre de prestataires de services n’est pas limité. La solution idéale pour les prestataires et les opérateurs implique l’instauration d’un marché transparent, libre et équitable. L’OFAC a rédigé un modèle (ConOps) dans lequel il décrit tous les services impliqués dans l’architecture U-space. Certains services ont déjà été mis en œuvre, d’autres sont en gestation.

Les services suivants sont obligatoires dans l’espace aérien U-space conformément au règlement européen :

Conformément au règlement européen U-space, les services U-space suivants ne sont pas obligatoires, mais ils peuvent être utilisés s’ils permettent de limiter le risque lié à un vol de drone :

Documents

Rapport OFAC Identification à distance des drones 16.9.2019 (PDF, 6 MB, 27.09.2019)Ce rapport présente les conclusions de l’essai de démonstration du service d’identification à distance dans U-Space (en anglais).

Master Agreement, SUSI-NetRID (PDF, 207 kB, 08.12.2020)Les entreprises qui ont participé au développement de ce service ont formalisé leurs intentions dans le cadre d’un accord-cadre (en anglais)

Swiss U-Space concept of operations (ConOps) (PDF, 849 kB, 07.04.2020)Modèle U-Space : description systématique des rôles et services rattachés à U-Space et de son architecture générale (en anglais).

Declaration of Intent: FOCA and FAA (EN) (PDF, 459 kB, 13.04.2021)L’OFAC et l’autorité aéronautique américaine, la FAA, ont formalisé leur coopération relative à U-Space dans le cadre de cet accord (en anglais).

Liens


Dernière modification 04.08.2021

Début de la page