Arrêt moteur d’un Ecolight MCR 01

FOCA SAND-2016-003

Stay Safe HB-WAR
Source photo : SESE

Contexte

Le Service suisse d’enquête sur les accidents (SESE) a publié un rapport intermédiaire instructif concernant l’incident survenu en décembre 2015 à l’avion immatriculé HB-WAR. Celui-ci remorquait un planeur lorsque le moteur s’est mis à perdre de sa puissance et a fini par caler. Le pilote a pu atterrir de justesse sur l’aérodrome de Locarno. Le SESE a mené l’enquête. Qu’est-ce qui a bien pu provoquer l’arrêt du moteur?

Premières conclusions

Le moteur s’est arrêté parce qu’il n’était plus alimenté en carburant. La raison ? Les deux pompes à carburant ont cessé de fonctionner simultanément.

Premiers enseignements techniques de l’enquête

  • L’arrêt des deux pompes à carburant ne peut survenir que si la tension de la batterie et du régulateur est simultanément nulle.
  • L’avion dont il est question ici possède un régulateur Ducati. Pour que celui-ci génère un voltage en sortie de +14V, la tension sur la borne C doit au moins atteindre +6V.
  • Le régulateur n’est « autosuffisant » que lorsque les conditions sont optimales. Il ne saurait toutefois générer du courant en sortie sans batterie. Autrement dit, si la borne C ne reçoit aucun courant de la batterie, la tension à la sortie du régulateur, même avec un condensateur, tombe très rapidement à 0V.
  • La batterie est conçue pour prendre le relais pendant 30 minutes mais uniquement en cas de dysfonctionnement du régulateur. Si l’inverse se produit (dysfonctionnement de la batterie), il n’y a aucune redondance parce que la borne C n’est pas sous tension ; le régulateur ne peut fournir aucune tension.

Causes possibles de l’absence de tension à la borne C

  • Dysfonctionnement de la batterie : Court-circuit (la mise à terre du MCR est réalisée par câble, conséquence de la construction en composite)
  • Master switch OFF (erreur de manipulation, dysfonctionnement, disjoncteur, interruption du circuit de mise à la terre)
  • Dysfonctionnement du relais de batterie (problème éventuellement cumulé avec celui du master switch)
  • Le manuel d’installation de Rotax attire particulièrement l’attention sur l’importance de la redondance de l’alimentation électrique des pompes à carburant. Cela dit, si l’on suit le schéma de connexion recommandé tel qu’il est représenté, la redondance n’est assurée que si l’alternateur en option est installé.

Conséquence

Toutes les applications Rotax 914 pour lesquelles l’alternateur en option n’a pas été installé sont concernées.

Il est possible que pour ces applications Rotax 914, le constructeur de la cellule ait conçu le réseau de bord électrique en considérant que la redondance n‘ est pas necessaire (Single Point of Failure parce que la tension à la borne C n’est pas générée de manière autonome et que, partant, le régulateur ne peut produire aucune tension de sortie).

C’est le cas par exemple du MCR-ULC, raison pour laquelle il y a lieu de pallier l’absence de redondance en modifiant la conception des appareils.

Dans le cas de l’incident décrit plus haut, on a pu établir que le moteur s’arrête au bout de six secondes exactement si l’une des causes ci-dessus se produit.

Le présent document ne préjuge en rien des éventuelles révisions et publications ultérieures relatives à ce problème.

Contact spécialisé
Dernière modification 13.05.2020

Début de la page

Contact

Office fédéral de l'aviation civile OFAC

Gestion de la Sécurité et des risques (SRM)
3003 Berne
Suisse
Fax: +41 58 463 59 83

srm@bazl.admin.ch

Imprimer contact

https://www.bazl.admin.ch/content/bazl/fr/home/experts/gestion-de-la-securite-et-des-risques/safety-promotion/recommandations--sand-/motorpanne-eines-ecolight-mcr-01.html