Dübendorf accueillera un parc d’innovation, un champ d’aviation civile et une base aérienne fédérale

Berne, 03.09.2014 - La Confédération souhaite reconvertir l’aérodrome militaire de Dübendorf. Le Conseil fédéral a entériné ce jour un projet commun du DETEC, du DDPS et du DFER visant à implanter un champ d’aviation civil, une base aérienne et un parc d’innovation du canton de Zurich sur le périmètre aéroportuaire. La plus grande réserve de terrain de la Confédération est ainsi préservée pour les générations futures. Les Forces aériennes continueront d’utiliser le site comme aérodrome militaire jusqu’à ce que les projets précités se concrétisent.

D'une superficie de 230 hectares, l'aérodrome militaire de Dübendorf constitue la plus grande réserve de terrain appartenant à la Confédération. Le site, situé dans la région du Glattal à forte densité de population et à proximité de la place économique zurichoise, offre diverses possibilités de développement. Le Conseil fédéral juge important que les générations futures puissent décider aussi librement que possible de l'utilisation de ce terrain bien situé et bien desservi. Le DDPS ayant décidé de ne plus exploiter la piste pour ne conserver qu'une base d'hélicoptères, le Conseil fédéral a examiné plusieurs options et décidé en 2013 d'explorer la voie de l'exploitation civile de l'aérodrome. Le DETEC a été chargé de trouver, en concertation avec le DDPS, des candidats susceptibles d'assurer l'exploitation civile de l'aérodrome, sans que cela n'empiète sur le futur parc d'innovation projeté sur le site. En outre, l'armée pourra être amenée à utiliser la piste, en plus d'exploiter la base d'hélicoptères.

La décision prise aujourd'hui par le Conseil fédéral vise à satisfaire simultanément trois intérêts de la Confédération : ceux de l'aviation militaire, ceux de l'aviation civile et ceux des promoteurs du Parc d'innovation.

Création d'un parc d'innovation sur 70 hectares

Le pôle d'innovation principal zurichois (hubstandort) intégré au Parc d'innovation national doit voir le jour sur l'emplacement actuel de la tête de l'aéroport. Le Conseil fédéral a réservé quelque 70 hectares à cette fin. Le terrain correspondant devrait être mis à la disposition du canton de Zurich en plusieurs étapes. Les détails de cette cession de terrain seront fixés d'ici la fin 2014. Le Conseil fédéral déterminera ensuite l'implantation du Parc d'innovation national sur le territoire suisse avant de transmettre le dossier au Parlement.

Champ d'aviation et base aérienne fédérale

Dans le cadre de l'appel d'offres, deux candidats ont déposé un dossier en avril 2014 afin d'assurer l'exploitation civile de l'aérodrome. Le Conseil fédéral s'est prononcé aujourd'hui en faveur du projet de la société Flugplatz Dübendorf AG avec laquelle il entamera des négociations afin de convenir des modalités de l'exploitation du futur champ d'aviation avec base aérienne fédérale. La durée d'exploitation sera de trente ans. Le futur champ d'aviation sera voué à l'aviation d'affaires, à l'aviation légère et aux vols d'essai. Le trafic aérien régulier ou charter n'y sera en revanche pas admis. L'armée et la Garde aérienne suisse de sauvetage (REGA) resteront stationnées sur le champ d'aviation. Ce modèle permet d'assurer la viabilité économique de l'exploitation sans que les riverains soient exposés à des nuisances excessives. La proximité du site avec le centre économique de Zurich permettra de délester l'aéroport de Zurich d'une partie de son trafic d'affaires.

Les Forces aériennes projettent une base d'hélicoptères

Le projet de concept de stationnement de l'armée dévoilé par le DDPS en novembre dernier prévoit que l'armée renonce à exploiter la piste et se contente de mettre sur pied une base d'hélicoptères sur la partie nord de l'aérodrome. Durant les procédures de planification et d'autorisation liées au champ d'aviation civil, qui s'étaleront sur plusieurs années, le DDPS continuera d'exploiter l'aérodrome jusqu'à ce que le nouvel exploitant civil prenne le relais.

A l'expiration de l'autorisation d'exploitation civile, le site sera à nouveau disponible, soit pour l'exploitation du champ d'aviation, soit pour une nouvelle affectation. Cette réserve de terrain stratégique revient ainsi dans une large mesure aux générations futures.


Adresse pour l'envoi de questions

Aviation civile: Service de presse OFAC, +41 58 464 23 35
Aviation militaire : Service de presse DDPS, +41 58 464 88 75
Parc d’innovation : Noé Blancpain, DFER, +41 58 462 39 60



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Office fédéral de l'aviation civile
http://www.bazl.admin.ch

Secrétariat général du DDPS
http://www.vbs.admin.ch

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Dernière modification 30.01.2017

Début de la page

Abonnement aux news

https://www.bazl.admin.ch/content/bazl/fr/home/medias/communiqu%c3%a9s-de-presse.msg-id-54312.html