Avistrat-CH

Mi-2016, le DETEC a chargé l’OFAC de repenser l’espace aérien et l’infrastructure aéronautique suisses (infrastructure de la navigation aérienne et aérodromes). À cette fin, l’OFAC a développé un programme baptisé « Stratégie en matière d’espace aérien et d’infrastructure aéronautique Suisse », abrégé AVISTRAT-CH. POURQUOI ce projet est nécessaire, COMMENT il sera mis en œuvre et EN QUOI consisteront les prochaines étapes.                           

La situation actuelle

L’espace aérien et l’infrastructure aéronautique suisses apparaissent aujourd’hui comme un ensemble disparate, complexe, résultat des nombreuses adaptations ponctuelles qui se sont succédé au fil des ans. Depuis la création de ce système, les besoins des usagers de l’espace aérien se sont radicalement modifiés. Dernier exemple en date, l’émergence des drones qui constituent une façon inédite d’utiliser l’espace aérien.

Plusieurs signes, comme le nombre croissant de pénétrations non autorisées dans un espace aérien, dues notamment à des pilotes sursollicités, ou les retards de plus en plus fréquents des vols commerciaux, montrent que le système actuel s’essouffle.

Et demain?

Si rien n’est fait pour changer le système, les conséquences à 20 ou 30 ans seront dramatiques. Compte tenu des prévisions de croissance du trafic et de l’émergence de nouveaux usagers avec leurs besoins propres, Skyguide ne sera sans doute plus en mesure de gérer l’espace aérien dans des conditions de sécurité satisfaisantes.

Il y a également fort à parier que les retards des vols commerciaux iront en empirant, avec des conséquences non négligeables pour la place économique suisse. 

*

Le projet AVISTRAT-CH

Ce contexte a incité le DETEC à confier à l’OFAC la mise en œuvre du projet AVISTRAT-CH. Son objectif est double: réduire les risques liés à l’utilisation de l’espace aérien suisse et exploiter aussi efficacement que possible la ressource finie que constitue l’espace aérien suisse.

Le DETEC a précisé qu’il n’était pas question d’améliorer le système existant mais de repartir de zéro et de mettre sur pied un système entièrement nouveau à même de répondre aujourd’hui et demain aux attentes des usagers. 

*

Étroite collaboration avec les parties prenantes

L’OFAC en est convaincu: le projet AVISTRAT-CH ne peut être mené à bien que si les parties prenantes y sont étroitement associées. C’est ainsi que les usagers de l’espace aérien et les prestataires aéronautiques ont été consultés lors de la première phase du projet dans le cadre d’une quarantaine d’ateliers afin d’identifier leurs attentes.

La direction du projet dispose aujourd’hui d’un vaste aperçu des attentes des parties prenantes qu’elle a présentées lors du Community Event du 31 octobre 2018 (PDF, 4 MB, 03.12.2018). Il s’agit maintenant de définir sur cette base une vision pour la Suisse de l’espace aérien et de l’infrastructure aéronautique de demain.

Pour l’OFAC, cette vision représente à la fois une identité et une boussole, éléments on ne peut plus essentiels pour un projet complexe s’étalant sur plusieurs décennies. Dans la présente phase de création, il est tout aussi important de pouvoir compter sur un dialogue constructif et une étroite collaboration entre les membres de l’équipe de base, dont font également partie des représentants des divers groupes de parties prenantes. L’équipe de base a pour mission d’élaborer un projet de vision d’ici
le printemps 2019, projet qui, d’ici la mi-2019, sera discuté avec les parties prenantes et avec les milieux politiques avant d’être approuvé. Viendront ensuite la phase d’élaboration de la stratégie puis la définition d’un plan de mise en œuvre qui déboucheront si tout va bien dès 2020 sur la mise en œuvre proprement dite du nouvel espace aérien et de la nouvelle infrastructure aéronautique suisses.

*

Dernière modification 03.12.2018

Début de la page

Contact

Office fédéral de l'aviation civile

AVISTRAT-CH
Florian Kaufmann 

Mail

Imprimer contact

https://www.bazl.admin.ch/content/bazl/fr/home/securite/infrastructure/avistrat.html