Emploi correct de la fréquence de montagne

FOCA SAND-2013-003, traduction du texte en français

Contexte

Selon les informations transmises par des entreprises de transport aérien et les observations réalisées par l'OFAC, il semble que sur les places d'atterrissage en montagne la fréquence de montagne 130.355 MHz soit utilisée à tort ou de manière incorrecte, quand elle n'est pas purement et simplement ignorée : les positions ne sont pas communiquées ou alors les départs, les arrivées et les voltes de place ne sont pas annoncés. Il arrive également que la fréquence soit utilisée pour des conversations qui n'ont aucun rapport avec le maintien de la sécurité du trafic. Ces comportements inappropriés ont déjà été à l'origine de quasi-collisions entre aéronefs sur les places d'atterrissage en montagne.

Directive, recommandation

L'OFAC attire l'attention sur le fait que la fréquence de montagne ne doit pas être utilisée à tort et à travers dans la mesure où elle constitue un élément important du dispositif visant à garantir la sécurité des vols sur les places d'atterrissage en montagne. Les usagers sont censés l'utiliser pour communiquer sans accusé de réception leur position, leurs intentions, le départ et l'atterrissage et pour annoncer le nom de la place d'atterrissage en montagne. Le survol de places d'atterrissage en montagne de même que les voltes et autres types de vol dans leurs environs doivent également être communiqués sur la fréquence de montagne (voir également le VFR Guide, COM 2, point 1). Cette obligation vaut même si aucun atterrissage n'a lieu, notamment en cas de vols locaux ou en cas de travail aérien héliporté. D'autres observations liées à la sécurité peuvent également être communiquées aux autres pilotes de la région sur cette fréquence. Il convient toutefois de réduire les conversations radio au strict minimum et de ne pas occuper les ondes avec des propos d'ordre privé.

Voice

Pour le premier appel et les communications ultérieures de la position, toujours commencer par le nom de la place d'atterrissage en montagne: « Petersgrat - Helicopter HB-XVA - North of Petersgrat - 10‘500 ft - for REKO »; « Petersgrat - Helicopter VA - turning final from the south ».

En cas de départ d'un aérodrome non contrôlé, par exemple Bex, il est conseillé d'effectuer un essai radio avec Geneva Info (126.35) avant de se rendre sur une place d'atterrissage en montagne (« Geneva Info - HB-OPA - request radio check on 126.35 ») afin de s'assurer que la radio est en état de marche et que le volume sonore est correctement réglé.

N.B.

La diffusion d'indications de trafic ne dispense pas le pilote de surveiller l'espace aérien.

Les pilotes qui effectuent des vols dans les Alpes ont en principe intérêt à écouter la fréquence de montagne afin d'être au courant du trafic en circulation sur les places d'atterrissage en montagne ou d'être en mesure de prêter secours en cas d'urgence ou d'accident.

Le présent document ne préjuge en rien des éventuelles révisions et publications ultérieures relatives à ce problème Office fédéral de l'aviation civile (OFAC)

Ulteriori informazioni

Contatto

Ufficio federale dell'aviazione civile

Aeroplaneo
Divisione Sicurezza delle operazioni di volo
Scuole di volo e aviazione leggera
3003 Berna 

Email

Elicottero
Division Sécurité des opérations aériennes
Section Opérations aériennes Hélicoptères (SBHE)
3003 Berne

Email

Stampare contatto

https://www.bazl.admin.ch/content/bazl/it/home/professionale/gestione-della-sicurezza-e-dei-rischi/stay-safe-/raccomandazioni--sand-/emploi-correct-de-la-frequence-de-montagne.html